L’avenir des CCI et de leurs 20 000 agents sont en danger !!!

 

Les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), ont déjà subi deux réformes territoriales en 4 années.  Cette réorganisation s'est accompagnée d’une baisse de ressources de plus d’un milliard d’euros.

Les conséquences ne se sont pas faites attendre : face aux réductions drastiques, les CCI employeurs ont utilisé comme principale variable d’ajustement la masse salariale.

 

Le réseau des CCI a déjà perdu 12 % de ses effectifs. En cette fin d'année 2016, le constat est alarmant :

 

·        des services désorganisés, des agents surchargés de travail, des situations de souffrance au travail qui se multiplient, à tel point que l'on peut parler de  « syndrome France-Télécom » dans le réseau consulaire !

·        une perte importante d’expertise dans la formation et dans les missions d’appui aux entreprises.

La CFDT affirme que d’autres moyens de réformer les CCI sont possibles :

 

·        finaliser la réforme territoriale des CCI en transformant les CCI territoriales en CCI de proximité sans personnalité morale,

·        supprimer le statut particulier des Directeurs Généraux,

·        clarifier les compétences des différents acteurs territoriaux,

·        réformer le dialogue social des CCI avec une participation des organisations syndicales à la gouvernance.

Nous pensons, à la CFDT que nous devons tous nous mobiliser le 14 décembre à 9h30 devant l'assemblé nationale contre le vote de la Loi de Finances 2017 en l’état.

Force est de constater que les dénonciations répétées du caractère exorbitant des salaires et primes des DG ainsi que les 14èmes mois des Directeurs n’ont eu aucun effet.

S’agiter contre les patrons ne produit aucun effet alors que les subsides ne cessent de diminuer. Cela doit changer.

La CFDT dit non au syndicalisme de chambre et dit oui aux actions constructives.

Nous demanderons aux parlementaires de légiférer sur les salaires des DG et sur une réforme aboutie.

Si les CCI disparaissent, nous serons les premiers impactés.

En faisant du buzz au Ministère de Bercy, à l’Assemblée Nationale et en rencontrant des parlementaires et en interpellant la presse, là nous remplissons vraiment notre rôle de contre-pouvoir

Tous ensembles devant l'assemblée nationale pour défendre nos emplois

Ne rien faire, c’est cautionner. Tout le monde sera touché.

Signez la pétition pour la sauvegarde de l'emploi dans les CCI : http://jesigne.fr/pour-le-maintien-de-l-emploi-dans-les-cci