Cette Commission Paritaire Nationale (CPN) portait sur de mineures modifications statutaires.
Malheureusement, les résultats à l’issue de cette réunion ne sont même pas à la hauteur de ces faibles enjeux.
En cette année de fin de mandature, les Présidents n'assument plus leurs responsabilités et continuent de mettre en oeuvre une politique que l’on peut difficilement qualifier de « sociale ».