UNE CPN DEMANDEE POUR LE 20 JUILLET !?

 Nos dirigeants auraient-ils soudain besoin des Organisations Syndicales ?

Et bien oui, ils viennent enfin de prendre conscience qu'il y a urgence à donner aux partenaires sociaux des futures « grandes régions consulaires » les outils(*) pour négocier leurs Règlements Intérieurs Interconsulaires.

Un accord sur les « droits collectifs », oui mais pas à n'importe quel prix !

La CFDT-CCI exige que les futurs représentants du personnel qui s'engageront sur des mandats locaux ou régionaux soient couverts par un nouvel accord qui leur assure une véritable garantie de carrière et une protection contre l'arbitraire.

Mais la CFDT-CCI a aussi des exigences pour l'ensemble des agents qu'elle représente en CPN :

  • Un outil permettant « d'amortir le choc du licenciement » : la CFDT-CCI demande que soit validée la création d'une « CCART de substitution » qui permettrait à un agent « volontaire au départ » de se substituer à un agent en situation de licenciement. La CFDT-CCI exige un texte statutaire clair garantissant le volontariat et les moyens du reclassement.
  • La revalorisation du point d'indice : la CFDT-CCI demande une augmentation de 1,2% de la valeur du point conformément à ce qui a été accordé aux fonctionnaires et refusera de voter tout nouvel accord tant que les Présidents des CCI continueront de mépriser la rémunération de leurs collaborateurs.

Messieurs les présidents, pour qu'une CPN soit « constructive », elle doit être préparée !
C'est pourquoi la CFDT vous demande qu'une réunion préparatoire à la CPN du 20 juillet soit organisée.

* création des Commissions Paritaires Régionales et organisation des instances de représentation du personnel