Imprimer

Lors de la négociation du règlement intérieur, en 2013, nous avons accepté à la demande de nos dirigeants d’ajouter que la durée de cette absence soit justifiée en précisant :

« il s’agit du temps nécessaire pour prendre de nouvelles dispositions devant une situation générée par l’état de santé de l’enfant. »

Aujourd’hui, nous nous nous opposons catégoriquement à l’interprétation abusive de cette phrase !

Pour nos DRH/RRH, cette notion de « temps nécessaire » est devenue progressivement « une journée au maximum », quelle que soit la situation de l’enfant ou du parent…, nos DRH/RRH considérant que « c’est un temps suffisant pour s’organiser ». 

Lire notre tract complet