Depuis la promulgation de la loi PACTE en 2019, tous les recrutements au sein des CCI se font sous le régime du droit privé, avec, en l’absence d’une Convention Collective Nationale (CCN), l'application du code du travail. De plus en plus de collègues sont donc concernés par ces nouvelles conditions.

En l’absence de CCN, cette période transitoire s'éternise au-delà du raisonnable, et les nouveaux salariés n’ont toujours pas de cadre social pérenne et attractif. Or, si l’application des dispositions statutaires les protège à court terme, l’absence d’horizon les empêche de se projeter dans leur vie professionnelle future.

Dans cette optique, afin de sortir de l'impasse actuelle, la CFDT-CCI a proposé à la tutelle nationale des CCI, la Direction Générale des Entreprises, de retravailler au plus vite à de nouvelles dispositions législatives.

Lisez notre tract !