2016, see une nouvelle année, un nouveau chapitre à écrire...

En 2015, le réseau consulaire s'est trouvé, pour la première fois de son histoire, confronté à une baisse drastique de ses financements. La CFDT-CCI, consciente qu'un certain nombre d'agents souhaitait quitter les CCI, a voulu privilégier les départs volontaires afin d'éviter le maximum de licenciements.

La CFDT-CCI a négocié le Plan Emploi Consulaire, accord temporaire qui s'est déployé les 6 premiers mois de l'année 2015 : 920 départs en Cessation d'un Commun Accord de la Relation de Travail (CCART) et 424 départs en Congé de Transition (à 3 ans maximum d'une retraite) pour tout le réseau.

Cette CCART a été finalement pérennisée grâce au vote de la CFDT-CCI et inscrite dans le Statut le 7 décembre dernier, avec une indemnité de départ plafonnée à un maximum de 15 mois de salaire brut.

Pour les agents dont le poste est supprimé, la CFDT-CCI a obtenu une obligation de moyens à engager par la CCIR pour leur reclassement.

Par ailleurs, en contrepartie d'une réduction de 2 mois de la durée de la procédure, une indemnité de 15 000€ associée à 2 mois de salaire net s'ajoutera aux indemnités de licenciement pour suppression de poste toujours inscrites dans le statut (1 mois par année de service jusqu'à 24 mois, voire 30 mois pour les agents au statut d'avant 1997).

La CFDT a œuvré pour que l'indemnité soit suffisamment importante pour dissuader l'employeur de licencier en masse.

La CFDT n'a cependant pas oublié les agents qui restent acteurs du réseau ; elle s'est investie dans la négociation et a voté en CPN :

  • un accord sur le télétravail,
  • un accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)
  • un accord sur la prévention des Risques Psycho-Sociaux (RPS) qui risquent de toucher de nombreux agents dont la charge de travail a considérablement augmenté au départ de leurs collègues.

Au niveau national, nous nous retrouverons dès début janvier 2016 pour continuer les travaux sur le Titre 3. Il est grand temps de reconnaître l'emploi d'enseignant dans toutes ses dimensions : Formation Continue, Centre de Formation d'Apprentis (CFA) et Ecoles de Commerce, en introduisant la reconnaissance salariale et la perspective de carrière.

2016 sera aussi la dernière année de notre mandat. De nouvelles élections auront lieu début 2017, mais ça, ce sera pour l'an prochain. En attendant, nous continuerons à défendre l'emploi jusqu'au bout, à défendre les valeurs qui sont les nôtres et les intérêts des personnels du réseau.

La CFDT-CCI vous souhaite une très belle année 2016 et tient à vous remercier de votre engagement et votre soutien. Nous avons besoin de tous pour construire les CCI de demain.

Laurence Dutel, secrétaire nationale